Entre deux pavés

Publié le par Isabelle, émerveilleuse

Entre deux pavés

Aujourd’hui, je vous promène dans la rue, à la découverte des petites merveilles qui se glissent incognito tout près de chez nous. Village, vieux centre ville, ville de banlieue, chacun abrite un petit quelque chose qui nous invite à l'émerveillement. Une plante, ambassadrice de la nature dans le milieu urbain, ou une réalisation humaine, représentative de notre créativité et de notre ingéniosité.

 

                             « Tout parle à qui sait lire, voir et écouter. »Pierre Bottero

 

Promenade dans un vieux centre ville

Dans l'angle de deux murs d'une vieille église, une plante a réussi à s'épanouir. Peut-être trouvez-vous qu'elle n'a rien de remarquable, cette espèce de mauvaise herbe ! Cependant, pour se développer à cet endroit, il a fallu qu'une graine arrive jusque là, et trouve assez de terre et de nutriments pour germer, et surtout pour grandir. Il a fallu aussi qu'elle reçoive assez de lumière et de pluie, dans les proportions qui lui conviennent... C'est la réunion de toutes ces conditions qui fait qu'aujourd'hui cette plante existe, est là sous nos yeux. N'est-ce pas merveilleux ?!

Entre deux pavés

Temps d'arrêt devant un mur, très joliment décoré. Une alternance géométrique de formes, de matières et de couleurs. Je pense à la personne qui a imaginé ce dessin, à celles qui ont taillé les différentes pierres et aux maçons qui les ont agencées. Tous ont œuvré à donner à ce mur de la beauté, en réalisant leur travail avec soin et rigueur, peut-être aussi avec passion et fierté. Le résultat est magnifique.

Entre deux pavés

Cette gargouille, s'élançant à plus d'un mètre du mur, est magnifique. Elle aussi nous dit le travail des hommes, long, minutieux, épuisant. Témoin d'un passé lointain, elle nous plonge dans nos racines tout en nous chuchotant :  « Oyez ! Voyez, depuis plusieurs centaines d'années, me voici figée ici, à regarder les hommes regretter le passé ou bien craindre le futur. Quelle folie !

Soyez conscients que les sables du temps s'écoulent, inexorablement. Ne perdez pas un jour, pas une minute. Faites-en sorte que chaque instant compte. Vivez ! »

Entre deux pavés

Balade dans un vieux village

Un bouquet de Rudbeckias s'épanouit à l'angle du porche de la vieille église. Quelle poésie que ces fleurs posées comme des petits soleils sur le ciel gris des murs centenaires !

Entre deux pavés

Un lézard se laisse surprendre à l'ombre du porche de l'église : animal sauvage vivant agréablement sur les constructions civilisées …. Il y a toujours un petit soupçon d'enfance qui refleurit lorsque nous découvrons un lézard !

Entre deux pavés

Un réverbère, suspendu à une patère au mur de l'église, s'est endormi en attendant la prochaine nuit. Ce réverbère cache en lui tout un monde : celui de l'obscurité. Chaque nuit, il grignote tant qu'il peut une part de ce monde en créant un halo de lumière. Avez-vous déjà essayé de vous déplacer en pleine nature, au milieu d'une nuit sans lune ? C'est impossible, on y voit rien. La nuit est alors comme un voile noir recouvrant votre univers. Ce réverbère est incroyable : il chasse loin de nous la peur viscérale du noir, de l'inconnu et nous permet de nous déplacer de nuit. On ne s'émerveille pas assez devant les réverbères !

Entre deux pavés

Une vieille porte cochère enchâssée dans un mur rénové relie le présent au passé. Quel âge a cette porte ? Combien de moissons a-t-elle vue s'engranger ? Elle est très abîmée à la base, elle aurait pu être remplacée par une porte neuve, resplendissante, et pourtant elle a été conservée. Elle est encore solide, avec son bois épais et sec, ses clous énormes et ses robustes ferrures. Sa vie n'est pas terminée, elle peut encore s'ouvrir et recevoir beaucoup...

Entre deux pavés

Le toit multicolore et joyeux d'une maison témoigne que la vie quotidienne n'est pas forcément grise. On peut choisir d'y mettre des couleurs, plus ou moins vives, que ce soit dans la grande mesure ou dans les petits détails, selon ses moyens et ses besoins. Ainsi, je me suis récemment offert une tasse jaune pour savourer mon thé du matin dans une couleur de soleil et combattre ma grisaille personnelle ! Vous pouvez peindre les volets de votre maison en rouge vif, ou encore acheter une monture de lunettes bleu céruléen...

Entre deux pavés

Petit tour dans une ville de banlieue

Mon petit tour commence dans une rue plantée d'arbres. C'est incroyable toute la végétation qui pousse au pied de ces arbres ! Le hasard des vents porteurs de graines a créé des prairies miniatures , toutes différentes, évoluant au fil des saisons. Elles nous rappellent la force et l'ingéniosité incroyables de la nature pour conquérir n'importe quel espace.

Entre deux pavés
Entre deux pavésEntre deux pavés
Entre deux pavésEntre deux pavés

Une plume signale le passage d'un oiseau, un pigeon sans doute. La plume est porteuse de rêves. Rêve de voler dans le ciel, libre comme un oiseau. Rêve de se dépasser soi-même en s'appropriant les aptitudes des maîtres du ciel. Pour les plus jeunes, rêve de devenir un chef indien en se fichant une plume dans les cheveux...

Entre deux pavés

Le tronc blessé d'un Prunus s'est boursouflé en cicatrisant. Malgré cette énorme cicatrice, l'arbre est vivant, il est beau dans son feuillage rouge sombre. Sur le trottoir, il est à sa place parmi ses congénères : tous, ils sont l'ornement de la rue. Tous portent les stigmates du temps qui passe, et tous continuent de l’élancer vers le ciel.

Entre deux pavés

Chaque rue recèle ses propres merveilles, à vous de les découvrir ...

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article