Aimer la vie malgré tout

Publié le par Isabelle, arpenteuse

Aimer la vie malgré tout

Aimer la vie malgré tout.

Tout ce qui déferle sur nous.

Tout ce qui nous bouche l'horizon

et nous ouvre les portes du désespoir.

 

La Covid nous rappelle que la mort, la maladie, la misère, le désespoir, ça n'arrive pas qu'aux autres, dans des pays lointains, dans des banlieues surpeuplées, loin de nos quotidiens. Ça nous touche, tous, ici et maintenant. Ça nous dévore à toutes les sauces, nous conjuguant à tous les modes :

 

Ils meurent, ces gens, par centaines, par milliers dans le monde.

Vous vous sentez isolés, démunis, perdus, déboussolés, en colère, résignés.

Nous nous demandons si cette pandémie aura une fin.

Elle a perdu son travail, son logement, ne sait plus comment nourrir ses enfants.

Tu as peur pour tes proches et toi-même, tu n'oses plus respirer, tu ne dors plus.

Je voudrais tant vous offrir un peu de réconfort, un peu de joie, une raison d'aimer la vie !

Aimer la vie malgré tout

Aimer la vie, trouver la vie.

Dans la nuit trouver la lumière.

Se rappeler que notre humanité est faite de forces et de failles.

Egoïsme et générosité. Indifférence et engagement.

Peur et courage. Colère et amour.

Chacun de nous porte tout cela à la fois.

Un écheveau inextricable. Là est notre beauté. Rien n'est facile.

La crise nous pousse dans nos retranchements, dans l'ombre de nos peurs et de nos souffrances.

Et paradoxalement, ou évidemment, c'est dans ces lieux sombres que nous découvrons nos soleils intérieurs, ceux qui nous tiennent debout, individuellement et collectivement.

Ceux qui nous font réellement vivre. Pas seulement survivre.

Nos essentiels. Le cœur de notre vie.

Aimer la vie malgré tout
Aimer la vie malgré toutAimer la vie malgré tout
Aimer la vie malgré tout

Aimer la vie, donner la vie.

Chacun fait avec ce qu'il est.

Avec ses tripes, son cœur, son âme.

Au mieux de son histoire. Au mieux de son présent.

Avec une main tendue, avec un sourire.

Avec quelques notes de musique jouées dans la rue.

Avec une écoute profonde, un accueil sincère.

Avec des mots, des poèmes, offerts de cœur à cœur.

Avec une présence entière à l'instant qui se donne.

Avec une danse collective dans un hall de gare.

Aimer la vie malgré tout
Aimer la vie malgré toutAimer la vie malgré tout
Aimer la vie malgré tout

Donner la vie. Être la vie.

Respirer. Parler. Chanter. Rire. Acclamer.

Malgré les masques. Au-delà des masques.

Être le roseau qui plie mais ne rompt pas.

Être la ficaire qui illumine le sous-bois avec douceur.

Être la perle de rosée qui brille de mille feux sous le soleil.

Être le rejet qui jaillit de l'arbre coupé.

Être une racine parmi d'autres, une feuille parmi d'autres, et contribuer à la beauté de l'arbre.

Aimer la vie malgré tout

A côté de nos désillusions, de nos peines, de nos pertes, il y a notre capacité à donner, à fêter, à aimer. Il y a la vie qui nous emmène malgré nous, au plus fort de nous, vers ces instants heureux où nous nous sentons en résonnance avec les autres, avec le monde, et avec nous-même.

 

Alors, oui, aimer la vie malgré tout !

 

                                                        Rêverie du 28 mars 2021

 

Publié dans Rêveries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mimi Turquoise 29/04/2021 13:54

Chère Émerveilleuse, combien ton texte épouse ma compréhension des événements que nous vivons actuellement ! En l'amour puisons la force d'avancer et de regarder au-delà de notre propre vision des choses. Aimer, c'est s'unir et s'unir, c'est devenir plus fort pour traverser ce qu'il y a à traverser "Être le roseau qui plie mais ne rompt pas".
Bisous d'espérance et d'amitié
Mimi

Isabelle, émerveilleuse 01/05/2021 07:22

Chère Mimi, comme tu dis bien les choses du cœur ! Oui, nous jouons sur une même partition et participons à une belle harmonie nourrie par toutes ces forces positives qui se déploient et vibrent. Je t'embrasse très fort et te souhaite un week-end doux et lumineux. Isabelle