Un concert de Grenouilles vertes

Publié le par Isabelle, émerveilleuse

Un concert de Grenouilles vertes

« Oyez ! Oyez ! Mesdames et Messieurs ! Aujourd'hui, grand concert de Grenouilles vertes ! Venez nombreux, le spectacle est extraordinaire ! »

 

C'est ce que j'entends dans les innombrables coassements qui m'accueillent à l'entrée du bois. Et je ne peux faire autrement que d'aller à la rencontre de cette belle surprise.

 

Le spectacle auquel j'assiste me laisse une impression extraordinaire, une émotion singulière, un peu comme si d'une certaine façon, en filmant et en photographiant, je participais à la magie de la vie...(Un bémol cependant : les photos ne sont pas de très bonne qualité, la lumière étant extrêmement blanche, et moi n'ayant toujours pas appris à régler mon appareil...Bon, mais c'est pas grave !)

 

Au milieu de la rivière, j'aperçois une grenouille qui flotte, immobile. Est-elle morte ? Non, elle se prélasse !

Un concert de Grenouilles vertes

Tout près de la berge, une autre, a la tête enfermée dans une bulle : drôle de spectacle !

Un concert de Grenouilles vertes

C'est un mâle, il se lance dans une série de coassements bien sonores.

Sur la rive opposée, un autre mâle s'agite et fait vibrer ses cordes vocales, dont le son est amplifié par les sacs vocaux qui se gonflent de chaque côté de sa tête.

Un peu plus loin, je découvre un couple en pleine copulation. Monsieur, bien plus petit que Madame, a réussi à monter sur son dos et à la saisir sous les aisselles des pattes arrière pour l'immobiliser. Le couple dérive lentement, en équilibre instable, la femelle cherchant à se libérer, le mâle à la maintenir sous lui.

 

A savoir : les grenouilles vertes se déclinent en trois espèces difficilement reconnaissables les unes des autres, et les trois espèces peuvent créer des hybrides (je vais au plus simple...) Vous voyez le mâle (sûrement une grenouille rieuse) avec une raie blanche au milieu du dos vert olive, et la femelle (probablement une grenouille verte esculenta) avec des tâches noires sur un fond vert clair.

 

Les coassements des grenouilles ne semblent gêner aucun des habitants alentours.

 

Le trèfle blanc et le trèfle violet sont imperturbables.

Un concert de Grenouilles vertesUn concert de Grenouilles vertes

Le chêne se réjouit du soleil.

Un concert de Grenouilles vertes

Les ronces déploient leurs feuilles rougissantes et leurs fleurs délicates.

Un concert de Grenouilles vertes
Un concert de Grenouilles vertes

Les bourdons s'activent à recueillir du pollen.

Un concert de Grenouilles vertes
Un concert de Grenouilles vertes

La fleur de chèvrefeuille embaume délicatement l'air

Un concert de Grenouilles vertes

Une mouche s'accorde une courte sieste

Un concert de Grenouilles vertes

Deux Colverts jouent aux jumeaux immobiles

Un concert de Grenouilles vertes

Une mouche se laisse admirer sur une feuille de cornouiller.

Un concert de Grenouilles vertes

Les mignonnes fraises des bois nous invitent à la gourmandise

Un concert de Grenouilles vertes

Bref, chacun vaque tranquillement à ses occupations !

 

Seules deux merises effrayées par les coassements des grenouilles se sont égarées dans le feuillage d'un églantier !

Un concert de Grenouilles vertes

De son côté, mon copain le Tircis chuchote à la mouche les petits secrets des bois ….

Un concert de Grenouilles vertes

                               … Peut-être en entendrez-vous quelques uns !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article